dimanche 2 février 2014

Sous influence

Attention, ceci est un billet totalement écrit sous influence de grosse fatigue, étant donné que j'ai dormi 2h cette nuit et que j'ai plus l'âge pour ces conneries.

Fiesta ? ben si tu veux, à partir du moment où on admet qu'un enfant de 9 ans 1/2 qui vomit TOUTE LA NUIT (sans exagération inside) c'est trop cool. Si j'avais su je me serai avalé des litres de bières et de vin rouge, histoire que cette nuit gris très très claire ait au moins servi à quelque chose.
Et quand le réveil a sonné à 6h20, (oui parce que je TRAVAILLE moi Madame, et "pour de vrai" maintenant, faudra vraiment que je te raconte ça un jour, y a eu du changement !) j'ai cru qu'il se foutait de ma gueule. Le réveil, pas mon fils. Je te jure, je l'entendais ricaner, sur le mode "hihihiiihii pffpfffff, chuis trop méchant hinhinhinhéhéhéhé !!"

Donc si t'as l'impression que ce que je dis n'a pas trop de sens, que les tournures de phrases sont bizarres, que j'ai la prose de Marc Lévy, c'est normal. Grosse fatigue on t'a dit.
En plus au moment où j'écris ce billet, y a Ycare qui me nargue : "sors et danse-euh !!" Va y avoir un meurtre.

Et sinon, j'ai eu 33 ans. Mesdames & messieurs, sous vos applaudissements.

Mais je suis pas là pour ça ! je suis revenue d'entre les morts pour te présenter mon dernier bébé, oh une grossesse express, 1 mois 1/2, mais il est beau, je l'aime, il est bleu, il a des losanges, il est bottom up, tu l'as compris (ou pas) je parle d'un tricot. C'est le Cosy (you), de Nadia Crétin-Léchenne.

ça c'est le visuel de Nadia hein ! je t'ai dit le mien il est bleu

Gros coup de cœur quand je l'ai vu, IL ME LE FAUT (ou plutôt il le faut à ma fille).
Le patron ? rien compris à la 1ère lecture. m'en fous chuis une warrior, bon on va commencer par monter les mailles hein, ça je sais faire. Au fur et à mesure j'ai eu des sueurs froides, le motif à suivre tout en tricotant les diminutions des emmanchures ET de l'encolure, je crois que j'ai le cerveau hyper musclé maintenant.

Mais quel plaisir ! en plus tous les détails sont vraiment bien pensés et y a zéro couture (oui, zéro, même le petit trou sous les bras quand tu fais du top down il n'y est pas !!). Au hasard et dans le désordre, la forme des épaules en rangs raccourcis, les épaules rabattues à 3 aiguilles, la fausse couture des manches et des côtés, les manches relevées et tricotées en rangs raccourcis, j'y aurais jamais pensé.

Y a des génies quand même du côté des designers tricot !

gros plaisir, je te le redis. Sauf pour les manches, le magic loop devrait s’appeler le boring loop. je déteste le boring loop. les mailles sont hyper serrées à chaque moitié de rang, et pourtant ça fait quand même un trou. ou alors je m'y prends mal. Le boring loop, c'est le mal. C'est Loki qui a inventé ça rien que pour faire chier. je suis presque sûre aussi de l'entendre ricaner à chaque fois que je peste contre le boring loop !

donc j'avais acheté exprès des aiguilles doubles pointes en 4.5 pour faire les manches, dans mon souvenir c'était plus facile. Paye tes 900 km pour trouver des doubles pointes en 4.5 (je les ai trouvées par hasard en vacances chez mes parents) et roule cocotte. Ah ben non, c'est nul aussi en fait.

heureusement (et Findus n'y est pour rien), Gaëlle de Knit spirit a fait un super tuto sur le tricot en rond avec 2 aiguilles circulaires, je t'explique même pas je te mets juste le lien : ici.
Et ça c'est top ! bon ça suppose d'avoir 2 paires d'aiguilles circulaires de la même taille, mais ça vaut vraiment le coup.

Je sens que j'ai déjà perdu la moitié de mon lectorat (c'est à dire 2 personnes, ma super ex-voisine et mon frère) en évoquant ces termes techniques de tricot. Myriam, tu es ma dernière lectrice, merci à toi!

donc une fois le problème des manches réglé, que du bonheur comme dirait l'autre abruti.

Je me suis quand même fendue de 2 petits cœurs roses aux emplacements des coudières en jacquard brodé. que tu ne verras pas sur les photos, faudra me croire sur parole.
La laine bleue vient de chez Zeeman, mon nouveau fournisseur officiel : c'est juste à côté de chez moi, les prix sont ridiculement petits. Par exemple, pour ce gilet, j'ai pris de la qualité super soft baby que j'a tricotée en double. Il m'a fallu 4 pelotes + le tiers de 2 autres pelotes mais bon j'ai dû les acheter quand même. ce qui revient au total à 5.34 €, et il me reste largement de quoi tricoter encore un bonnet. Joie, félicité et câlins à Tom Hiddleston (oui bon mon gros gros crush de ces derniers temps.)

Comme je ne suis pas sur mon ordi (mais où suis-je ??!) je te mets des photos qui viennent directement de la fiche Ravelry !

Pouêt !!

Détail du point dentelle... mention spéciale à Mimi : "c'est quoi le nom de ce point ?" "... euuuhh...? des losanges ?"

Héhéhé !!

love !

Alors il te reste à aller voir cette vidéo parce qu'il le vaut bien, et si tu n'as pas craqué, alors c'est que tu es un garçon hétéro !

lundi 26 août 2013

Happy 9 !

C'est lui le plus beau, le plus drôle, le plus dandy, mon Monsieur Lord Joshua,

Le plus concentré, le plus sérieux, le plus investi, le plus réfléchi, mon futur ingénieur en petits Lego,

Le plus aimable, le plus foncièrement gentil, le plus sensible, mon doux grand garçon,

Mon 3ème poumon comme l'appelait son père (et maintenant on en a aussi un quatrième mais c'est une histoire qui se raconte le 22 octobre),

le garçon qui ne sait toujours pas boire sa 1ère gorgée sans s'étrangler,

celui qui fait la fierté, mais alors la MEGA FIERTE de ses parents, du genre on s'étouffe avec,

celui qui m'a fait perdre toute objectivité un beau jour, un très beau jour, le 26 août 2004.

Celui qui a 9 ans aujourd'hui !

Un très, très bel anniversaire mon Josh d'amûr !!

mardi 16 juillet 2013

J'ai 16 ans c'est pas ma faute

Alors comme ça t'as 16 ans.

T'as l'air d'en avoir 12.

ouais ça te fait pas plaisir, j'imagine. "pour l'instant" tout le monde te dit. je te rassure à 2 fois 16 ans ça me fait encore moyennement plaisir de faire plus jeune que mon âge.
Mais on est pas là pour parler de moi.

on est là pour parler de toi. et toi c'est moi.

Je suis désolée de te dire que tout ça est faux. non tu ne seras pas "prof de français en Angleterre". Non tu n'es pas un vilain petit canard boiteux que tout le monde déteste. Non tu n'es pas une fille méga originale. Non tu n'as pas le monopole du bon goût. enfin ça je suppose que c'est un trait commun à tous les ados de 16 ans.

Comme tu vois je ne t'aime pas beaucoup, c'est un peu triste. je m'en rends compte en te l'écrivant.

sans te faire un plan détaillé de ta future vie, sache qu'il y a un moment en particulier où tu vas en baver. Hé oui, je commence par le moins joli. par contre je te dis pas quand, je te laisse la surprise, chut. Ce sera moche, mais finalement ça conditionnera complètement ce que tu vas devenir. Comme si on était obligés de souffrir pour être meilleur. Le pire c'est que ça doit être vrai.

Les enfants, oui je sais que tu les adores. Que tu en veux, des cinquaines, des dizaines, ou plus. Des couvés, des adoptés, mais plein. et pour ça je t'aime. tu sais déjà profondément que les enfants rempliront une part majeure de ta vie. et tu as déjà raison. Bravo.
Quel cliché mais "les enfants sont la plus belle chose au monde". j'ai pas trouvé de meilleure phrase pour illustrer ce que tu vas ressentir en tenant ton fils, ton 1er né, ton bébé, dans tes bras. Tu vas voir. Une vague d'amour. C'est beau, pour un peu ça ferait chialer. et c'est pas fini.

T'es un peu égoïste ; je dis un peu parce que c'est pas ton pire défaut et puis je te rappelle que t'as 16 ans. on n'est pas sérieux quand on a 17 ans mais on n'est pas dévoué quand on en a 16.
Pense un tout petit peu plus aux autres. aux autres, pas ceux du Burkina Faso (même si c'est bien quand même) mais les AUTRES autres. Ceux qui sont assis à côté de toi.
ils sont pas parfaits, ça non. mais toi tu l'es ?

Tes rêves sont toujours les miens, je te rassure. ou au contraire je te fais peur. j'ai le double de ton âge et j'ai les mêmes rêves, c'est flippant et très agréable. on y arrivera.

Les études ? On s'en fout. c'est un secret que je te dis à toi, mais ne le répète pas.
tu as cette chance unique, ce pouvoir sur lequel tu ne peux rien, cette étoile qui te suit toujours sans jamais t'abandonner. et tu le sais. tu retomberas toujours sur tes pattes. quoi qu'il arrive.
donc ne te fais pas trop de soucis pour le bac, et tout ce qui suit, mais ça je te fais confiance.

l'amour ? essentiel à ta vie. Mais tu le sais déjà aussi. il t'en faut beaucoup, des kilos, des tonnes. ça doit avoir un rapport avec les enfants. mais on fera ce bilan là quand j'aurais 4 fois 16 ans, pour l'instant je suis encore trop jeune.

L'amitié... compliquée. c'est encore le cas. tu es un peu spéciale, faut dire. Ca ne se guérit pas. ou alors je n'ai pas assez de volonté.

c'est quoi l'important ? allez, tu le sais. c'est TA vie qui est importante. pas ce que d'autres pensent de ta vie. les rires, l'amour, la découverte. voila tout l'essentiel. tu n'as besoin de rien d'autre.

Finalement je t'aime bien. t'as compris inconsciemment des choses essentielles à ton équilibre. t'es pas si con.

mais fais quelque chose à tes putains de cheveux de merde, bon sang.


                                                                                       Ta toi-même


PS : tu apprendras à les aimer, tes touts petits seins. Si, si.


Ceci est une lettre adressée à celle que j'étais à 16 ans, une idée vue chez Ciloubidouille.

vendredi 25 janvier 2013

Aujourd'hui c'est mon anniversaire

enfin à ce qu'il paraît.

32 ans, c'est nase, mais toujours moins que 31 (chiffre impair = pas beau)

32 ça fait dame ; je suis pas une dame. Merde alors.

32, c'est 14 ans depuis ma majorité (mais je suis toujours une gosse indisciplinée et irresponsable), 25 ans depuis l'âge de raison (mais je suis pas raisonnable), et 30 ans depuis l'âge de la propreté (de ce côté là, je peux rassurer tout le monde, j'ai grandi).

32 c'est l'âge qu'avait ma mère, avec 4 enfants à élever.

32 c'est 23 à l'envers, c'est 3+2 = 5, youhou, j'ai 5 ans, mais ouiiiii !

à 32 ans je cours toujours après la femme que je voulais être à 10 ans.

à 32 ans j'ai les gosses que je voulais, le mec que je voulais, et ça c'est bien.

à 32 ans il me reste des rêves impossibles à oublier ou à mettre de côté. Oui, heureusement, tu vas me dire.
Mes rêves deviennent plus forts et plus pressants, ils me réveillent la nuit au lieu de m'endormir le soir, ils m'angoissent au lieu de m'apaiser, ils me font une boule dure dans le ventre alors qu'ils devraient me transporter.

à 32 ans on fait des mauvaises récaps de sa vie sur son blog ! C'est surtout ça qui est pathétique, non ?

à 32 ans, j'en ai RIEN A FOUTRE de préparer ma retraite, contrairement à ce que veut me faire croire la dizaine de pubs pour des banques àlacon. oui je m'en mordrai peut être les doigts. mais les raisons de se mordre les doigts avant la retraite sont nombreuses aussi !

rappelle moi d'oublier mon anniversaire pour les 60 ans à venir ... !



(J'ai un peu hésité avant de publier cet article décousu et aucunement préparé. mais merde, à 32 ans, si on publie pas ce qu'on veut ! ;-) )

mercredi 5 décembre 2012

Avent & Noël attitude


Noël c'est trop notre truc. On adore ça (enfin surtout moi). Les préparatifs, l'attente, les illuminations, les rues décorées, chercher des idées, retourner Pinterest,...

En fait c'est bien meilleur que Noël lui même!

Alors je te dis pas l'importance du calendrier de l'avent !

Chez nous y a une petite tradition que j'ai mise en place une année de vaches maigres (mais alors, très très maigres les vaches) : un calendrier de l'avent en biscuits faits maison (la 1ère année c'était de simples sablés, mais maintenant c'est des canistrellis). Depuis on a gardé cette habitude, ça plaît trop aux enfants !

J'emballe 25 biscuits dans du film étirable, je noue du raphia autour de chaque biscuit et je mets ça dans le sapin. Chaque jour les enfants prennent un biscuit. Une année j'avais fait un biscuit par enfant (donc 50 canistrellis en tout) mais ça faisait trop dans le sapin.

Ça décore, c'est joli, ça sent bon, ça se mange, ça fait calendrier de l'avent. Que demander de plus ?


Oooooooh... !



Et cette année, j'ai rajouté autre chose à mon traditionnel calendrier de l'avent.

L'année dernière je m'étais faite ch*** à faire moi même un calendrier avec des petites fenêtres qu'on ouvre sur une image. C'a été énormément de travail, trouver 25 images en rapport avec Noël, les positionner sur un fond assez neutre, c'était une ville type Amsterdam la nuit, dans ce genre là :


Je l'avais même achetée sur une banque d'images ! bref, retouchée, rajouté de la neige, et tout et tout, pour que ça me donne un beau grand calendrier format A3. Mais vu le boulot que ça m'a coûté, je n'ai pas recommencé.

Je ne suis pas fan de l'idée d'un cadeau par jour pendant la période de l'avent. Je pense que les enfants sont suffisamment gâtés comme ça à Noël. Alors une attente joyeuse, oui. une surenchère de cadeaux, pour moi c'est non !

Cette année, j'ai donc fait autrement :



Des petits papiers ! un par jour. et quand on ouvre...

Pépo concentrée...


On trouve une activité en rapport avec Noël.
Ça va de "écrire la lettre au Père Noël", comme sur l'exemple, à "Aller voir des illuminations de Noël", "Faire des biscuits à offrir", "Décorer la couronne de Noël", etc.
Ce sont des activités que nous aurions certainement fait de toutes façons, mais présentés comme ça, sous forme de petite surprise du matin, les enfants sont à chaque fois ravis !

Bon et sinon, deux petites photos de mon seul et unique filleul mâle (Je n'avais que des petites princesses filleules pour l'instant !) dans un gilet tricoté MadeinAmandine :





le gilet est très beau (si si !), le petit bonhomme aussi, par contre les photos... à ma décharge, prendre du noir en photo avec une lumière artificielle insuffisante et avec un IPad (pas à moi, je rassure mes parents), c'est très difficile !


lundi 29 octobre 2012

Chef party !

kikou lol, hihihihiiii, mon blog se nourrit de tes commentaires, alors zyva, laisse m'en plein plein plein partout !!

après cette entrée en matière très digne, en hommage aux blogs des années 2004, (sois magnanime, on est dimanche matin... je sais qu'on est lundi mais aujourd'hui j'ai décidé qu'on serait encore dimanche) voici un petit résumé de la fête d'anniversaire de Nounou ! ah on ne déroge pas à la règle, je crois que mes billets d'anniversaire sont ceux qui marchent le moins en terme de popularité ! mais je m'en fous !

samedi matin donc, ensoleillé, calme, tranquille, le soleil vient de se lever, encore une belle journée... non en fait l'ami Ricoré est plutôt allé se faire voir ailleurs, parce que chez moi c'était la pression. Juge un peu :


Rhhhoooo, une belle table dressée, avec des petits patons de pizza FAIT MAISON gggnnnn, à 8h du matin un samedi, normal quoi. L'idée c'est que chaque enfant compose sa pizza, à son goût. Et en même temps, ça les occupe.


La garniture est prête aussi, on a du jambon, des olives, des tomates, du coulis, du chèvre, des oignons et du fromage râpé. Je t'ai dit que je m'étais levée trop tôt pour un samedi pour faire tout ça ?


Idée réutilisée de l'anniversaire de Joshua, des coupelles en Duplo pour mettre les bonbecs. simple, fastoche, réussi. Héhé.


OOohh si c'est pas mignon, je me suis même fendue d'un tablier pour chacun des convives.
Comme je suis hyper généreuse, je partage avec toi, c'est tout con : une serviette dite "d'invité", format 30 X 50 cm, j'ai juste coupé sur 2 côtés et posé un biais. rajouté une poche en jersey et inscrit le prénom à la peinture textile. et hop ! un tablier.


Allez, tout le monde pose ! ici Noémie


Ma petite voisine Léa-chocolat


Tom-Tom, le chéri de ma fille


Anton... c'te bouille...


et ma fille !


 Et c'est parti ! Atelier pizza pour commencer. chacun compse sa pizza comme il le veut.


Fierté de Tom qui a terminé sa pizza !


Pendant que ça cuit, on prépare le dessert : des muffins (la pâte était préparée d'avance, par moi, à 8h du mat... oui bon t'as compris). on met un peu de pâte, un kinder schoko bons, et encore un peu de pâte.


Ouééééé, c'est cuit !! Bon y a pas de photo des enfants qui mangent parce quoi moi aussi je mangeais (tu crois quoi ? je vais pas me priver de pizza pour faire des photos, nonmého)


et youpi, le dessert... fourré au chocolat kinder !


ensuite, les cadeaux...


Ensuite on pète des ballons remplis de confettis... ça aussi c'est du recyclage de l'anniversaire de Joshua, mais gros succès à chaque fois !


les petits sachets de bonbecs à prendre avant de partir sont prêts.


et voilà ! je veux plus entendre parler d'anniversaire avant un bon moment ! enfin si... le mien en janvier  ;-)

lundi 22 octobre 2012

Celle-là...

Celle qui se prend, selon l'humeur, au choix et dans le désordre, pour Buzz l'éclair / un Kinder Bueno / Un petit chat / Madame Brisby /

Celle qui adore son frère, "mon amoureux c'est mon frère"

Celle qui a prononcé "Merci lapin (??!)" comme tout premiers mots, pas Maman ou Papa, non non.

Celle qui a décidé, "quand je serai une maman, je ferai des courses, je conduirai, je fumerai des cigarettes et je boirai de l'alcool" (je suis pourtant une mère parfaite, je comprends pas)

Celle qui a absolument tenu à ce qu'on lui coupe les cheveux, et une fois le carré fait, a fondu en larmes "mais je voulais les mêmes cheveux que Maman" (c'est à dire ça)

Celle qui marave son père à grands coups de pieds et de poings depuis qu'elle a commencé le kung-fu. Son père rigole. Jaune.

Celle qui a toute seule décidé de son surnom à 12 mois, quand je l'ai appelé "ma poupée" et qu'elle ma répondu "ma pépo". C'est resté.

Celle qui chante le triste sort des p'tits oiseaux écrasés "le petit oiseau, il est mort, il est mort il est mort le petit oiseau...!". version youpi tralala.

Celle qui a pleuré devant E.T., et qui a fait pleurer son père et sa mère. Communicative. Les larmes, fais gaffe, ça s'attrape.

Celle qui a réclamé pour Noël "un ordinateur et une DS". mais bien sûr.

Celle qui n'est jamais plus heureuse que quand elle est pleine de boue / qu'elle se roule dans l'herbe / qu'elle grimpe aux arbres. ou les trois ensemble.

Celle qui kiffe les "feux dentifrice" et qui a beaucoup aimé le film "les trois moustiquaires"

Celle qui a le rire le plus aigu que je connaisse

Celle qui me fait craquer jour après jour, de plus en plus, j'en suis mordue de cette gosse

"T’es la seule gonzesse
Que j’peux tenir dans bras
Sans m’démettre une épaule
Sans plier sous ton poids
Tu pèses moins lourd
Qu’un moineau qui mange pas
Déploies jamais tes ailes
Lolita t’envole pas
Avec des miches de rat
Qu’on dirait des noisettes
Et ta peau plus sucrée
Qu’un pain au chocolat
Tu risques de donner faim
A un tas de p’tits mecs
Quand t’iras a l’école
Si jamais t’y vas..."

(Renaud, avec presque 30 ans d'avance, a écrit cette chanson tout spécialement pour ma fille. Merci, Renaud, t'es un vrai pote.)

Celle qui fête son anniversaire aujourd'hui, celle qui a 5 ans, celle qui répond "bon anniversaire à toi aussi " quand tu lui souhaites...